Windows 11 : nouveautés

Six ans après Windows 10, Microsoft a levé le voile sur Windows 11 au cours d’une conférence en ligne. Et cette nouvelle mouture apporte des nouveautés importantes.

Le coup d’envoi est donné : depuis le 5 octobre 2021, Windows 11 ouvrira une nouvelle ère pour Microsoft. Loin des transformations redoutées, le dernier né de l’OS de Microsoft s’inscrit dans un processus d’évolution plutôt bien mené.

Windows 11: OS
ou copieuse mise à jour ?

Microsoft avait promis en 2015 que Windows 10 serait l’ultime version de son célèbre système d’exploitation. Mais voilà, le géant de Redmond a finalement changé d’avis et a décidé de lui donner un successeur : Windows 11.

Pour les professionnels ayant testé les premières déclinaisons (avec comme nom de code « Sun Valley« ) s’apparentait  à rien d’autre qu’une mise à niveau très importante de Windows 10; Microsoft ayant choisi de conserver le noyau de Windows 10. Cela corroboré par différents discours qui présentait Windows 10 comme « the next chapter« , autrement dit « on tourne la page et on prend un nouveau départ« , et Windows 11 comme « the next generation of Windows« .

Pourtant, qualifier Windows 11 de mise à jour un peu plus étoffée ne rendrait pas tout à fait justice à ce qu’il est réellement.
Dans ce cas ce ne sont pas que de simples correctifs ou améliorations classiques, mais bel et bien d’un environnement repensé.

Windows est plus qu'un simple système d'exploitation ; c'est un tissu tissé dans nos vies et dans notre travail. C'est là que nous nous connectons avec les gens, c'est là que nous apprenons, travaillons et jouons. Au fil du temps, il nous est resté familier et adapté. Nous espérons que vous êtes aussi enthousiastes que nous pour Windows 11.
Nous sommes impatients de voir ce que Windows 11 permet aux gens de faire et les inspire à créer.

Panos Panay (24 juin 2021)

les exigences matérielles

Microsoft a levé le voile sur les exigences matérielles et spécifications minimales de Windows 11 lors de sa présentation.

En plus d’un processeur 1 GHz ou plus, avec au moins deux cœurs, 4 Go de mémoire vive et 64 Go de stockage, il faudra disposer d’un ordinateur avec démarrage sécurisé compatible UEFI et d’une carte graphique compatible avec DirectX 12 (ou version ultérieure) avec pilote WDDM 2.0.

Si vous ne comprenez pas tout du paragraphe précédent, ne vous faîtes pas de cheveux blancs, Microsoft met à disposition un utilitaire permettant de tester votre machine : PC Health Check vous affichant clairement les résultats ainsi que les modifications à effectuer, notamment l’activation du Module de plateforme sécurisée (TPM) dans le Bios, et le lien des pages d’assistance. 

Pour les ordinateurs plus anciens on n’ayant pas réussi ces tests, des astuces fournies par Microsoft vous seront proposées en fin d’article.

Configuration de l'auteur print screen

les nouveautés de Windows 11

Le design de Windows 11 a été simplifié afin de favoriser la productivité et la créativité. Le thème graphique par défaut de l’OS est beaucoup plus clair que celui de Windows 10, le bleu continuant de prédominer. Comme sous Windows 10, un thème sombre est également disponible, ainsi qu’une pléthore d’autres afin de trouver celui qui vous convient le mieux.

Un nouveau menu Démarrer

Toutes les icônes de la Barre des tâches sont désormais situées au centre, et non à la gauche de l'écran. C'est le cas également de l'icône Windows, qui permet d'appeler le menu Démarrer. Et lorsque l'on clique dessus, on remarque d'emblée que le menu “flotte” au-dessus de l'icône Windows, alors que sous Windows 10, le menu y était rattaché. A noter que la barre des tâches ainsi que les icônes ont aussi changé.

Bonjour aux Widgets

Une nouvelle fonctionnalité connue sous le nom de Widgets, a été conçue pour fournir différents types d'informations. Par exemple, la météo, les actualités, les sports, les actions, le trafic, les divertissements, les tâches Microsoft To-Do etc..
L'expérience est similaire à la fonctionnalité "actualités et centres d'intérêt" déjà disponible sur Windows 10 . Cependant, la nouvelle fonctionnalité a une interface différente et s'envole du côté gauche de l'écran.

Intégration de Teams

L'intégration de Microsoft Teams dans Windows 11 s'appelle actuellement "Chat" et est similaire à Skype Meet Now. Teams Chat n'est pas un client Microsoft Teams à part entière. Il vous permet simplement de gérer le chat et les appels vidéo, autrement appelés « Meet ». Pour le moment, vous ne pouvez envoyer et recevoir que des messages, si vous cliquez sur une conversation, Teams Chat lancera l'application Microsoft Teams. La fonctionnalité de réunion ou d'appels vidéo n'a pas été implémentée, mais Microsoft a promis qu'ils étaient en route.

Gestion du multitâches

Windows 11 améliore le multitâche. Il permet, via la fonction Snap Layouts, d'afficher simultanément sur l'écran jusqu'à trois fenêtres d'applications côte à côte en optant pour l'agencement voulu. Quant au dispositif Snap Groups, il permet de revenir à un agencement déjà utilisé par le biais de la barre de tâches. En un clic, l'utilisateur pourra sauvegarder l'agencement en question dans un bureau virtuel pour le répercuter de son poste de travail à son PC portable ou sa tablette.

Amélioration des bureaux virtuels

Microsoft a introduit les bureaux virtuels comme alternative aux moniteurs multiples dans Windows 10 , mais avec la sortie de Windows 11, la fonctionnalité a été améliorée. L'idée étant que, plutôt qu'un seul bureau pour héberger toutes vos applications en cours d'exécution et ouvrir des fenêtres, vous pouvez en configurer plusieurs et basculer entre elles selon vos besoins. Les bureaux virtuels offrent un moyen pratique de séparer le travail et le plaisir, ou de profiter des avantages d'un espace supplémentaire.

Lancement d'apps et jeux Android

Avec une refonte totale du Microsoft Store, qui regroupe désormais à la fois des applications, mais aussi des jeux ou encore des offres de films, et surtout pour la première fois le support des applications Android, dont le téléchargement passera par l'Amazon Appstore. À l'heure actuelle, cette fonctionnalité n'est pas encore disponible au sein des différentes pré-versions de Windows, et ne sera pas accessible avant 2022.

Linux en tant qu'application

Très prisé par les développeurs, le Windows Subsystem for Linux (WSL) peut désormais s'installer à partir du Microsoft Store. Une nette amélioration comparé à la méthode précédente, qui demandait de se rendre dans l'invite de commandes. Plusieurs distributions de l'OS sont proposées (Ubuntu, Debian, Alpine WSL ou encore Kali Linux.), et les mises à jour se feront également à partir du store, comme une véritable application.

Paramètres et menus optimisés

Les paramètres ont été repensés, à gauche la liste des catégories, à droite la liste des éléments configurables. Une réorganisation logique des entrées principales. L’ensemble tient dans une seule colonne et il n’est pas nécessaire de scroller pour visualiser l’ensemble des catégories disponibles. Bien que l'interface semble s'apparenter à celle de MacOS. Si l'utilisateur souhaite revenir à l'ergonomie de Windows, il a la possibilité de replacer le bouton Démarrer et les icônes de la barre de tâches.

Optimisation pour gamers

Windows 11, n'oublie pas les gamers. Comme Windows 10, l'OS prend évidemment en charge DirectX 12 Ultimate qui permet d'obtenir des graphismes immersifs à des fréquences d'images élevées. En plus, il intègre deux technologies issues de sa console Xbox : Direct Storage, qui accélère la vitesse de chargement des jeux et réduit le temps de latence, et Auto HDR qui introduit une diffusion en haute résolution quel que soit le jeu.

En résumé :

Bien qu’il semble familier, par exemple avec un bureau, un menu Démarrer, une recherche, une barre des tâches, des paramètres et de nombreuses autres fonctionnalités auxquelles vous vous attendez, il est également plus simple, avec un design moderne, frais et épuré. L’accessibilité a été prise en compte dès le départ, avec des examens de conception inclusifs des fonctionnalités nouvelles et repensées. Ce n’est pas tout, car des innovations technologiques au sein de Windows 11, il y en a dans les moindres recoins, comme nous nous en avons cité quelques-unes. Mais tout n’est pas rose pour autant, comme par exemple l’obligation d’avoir un compte Microsoft pour l’installer, certaines fonctionnalités annoncées mais pas encore disponibles et que bien qu’annoncé comme disponible depuis le 5 octobre, la mise à jour depuis Windows 10 ne sera effective qu’en 2022 sans estimation de date pour le moment.

Windows 11 sera-t-il gratuit ?

La réponse à cette question bien qu’ambigüe est: Oui … mais….

  • La gratuité de l’OS est effective pour autant que vous fassiez une mise à niveau uniquement depuis Windows 10 qui par ailleurs respectera la version de votre licence Windows 10 (Home, Pro, Family…).
  • La migration vers Windows 11 depuis les terminaux Windows 8, Windows 8.1 et Windows 7 implique d’abord d’installer Windows 10, en passant par Windows Update ou l’assistant d’installation de cette version, et donc l’achat d’une licence.
  • La plupart des magasins, boutiques en ligne et constructeurs commencent à distribuer des ordinateurs avec Windows 11 préinstallé, ou du moins s’engagent à vous aider pour effectuer la mise à niveau.

Et si mon PC est inéligible ?

Comme vu précédemment, Microsoft recommande d’attendre le feu vert du bilan de santé du PC, notamment la présence et activation de TPM 2.0 et qu’il tourne sur l’un des processeurs compatibles.
Néanmoins, Microsoft propose deux solutions pour contourner cette vérification.

  • Modifier manuellement la base de registre (à vos risques et périls).
  • Installer Windows 11 depuis une image disque (ISO) DVD.

Pourquoi TPM est-il requis pour installer Windows 11 ?

Pour faire tourner Windows 11, le PC doit supporter TPM 2.0 pour Trusted Platform Module (littéralement module de plateforme fiable). Une technologie qui est conçue pour limiter les crashes via le support d’un nouveau standard de pilotes Windows, tout en assurant la compatibilité du système avec les applications existantes. Microsoft exige que les PC commercialisés avec Windows 10 soient compatibles TPM 2.0. Ce qui sous-entend , que cette technologie n’est présente sur les processeurs que depuis 3 voire 4 ans, et de surcroît n’est pas activée par défaut. 

Installer la mise à niveau ou pas ?

On ne va pas décider à votre place, néanmoins afin de vous aiguiller nous vous soumettons  une dizaine d’arguments afin de vous aider à prendre votre décision.

Arguments pour la mise à niveau

  • Interface entièrement retravaillée
  • Amélioration de la barre de notification
  • Intégration de Microsoft Teams
  • Le retour des Widgets
  • Explorateur de fichiers amélioré
  • Paramètres Windows simplifiés
  • Favorisation du multitâches
  • Augmentation de l'expérience gaming
  • Applications Android sur PC
  • Optimisation des mises à jour

Motifs pour ne pas mettre à jour

  • Un peu tôt pour sauter le pas
  • Configuration matérielle minimum
  • Mauvais timing (pénurie des composants)
  • Interface trop familière
  • La disparition du menu démarrer
  • Barre des tâches trop simplifiée
  • Disparition de certaines fonctionnalités
  • Omniprésence du compte Microsoft
  • Configuration minimale… pour les mises à jour
  • Publicités plus proéminentes

Sautez dans le grand bleu

Bien que le système d’exploitation est supérieur à Windows 10 à bien des égards, on ne peut s’empêcher de se demander si le succès sera au rendez-vous. En cause ? Une configuration matérielle minimum trop gourmande qui implique que les ordinateurs achetés avant 2018 ne seront pas compatibles, l’obligation d’utiliser un compte Microsoft… Ces arguments peuvent faire penser que Windows 11 est sorti un peu trop rapidement et surtout pas au meilleur moment au vu de la pénurie des composants.

Quel que soit votre choix, prenez en compte que  Microsoft a annoncé prendre en charge Windows 10 jusqu’au 14 octobre 2025.

Partager :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Telegram
WhatsApp

Nos services

  • Graphic Design
  • Web Design
  • Development
  • Web Security
  • Help Desk

Parutions

Catégories

Des sujets que nous voulons partager

Dernières parutions

Metaverse, réalité virtuelle

Metaverse : le web 3.0

Metaverse: le web 3.0. Bâti sur plusieurs technologies, c’est peut-être la prochaine version d’Internet. Le marketing doit s’adapter et les marques aussi

Lire la suite »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Veuillez remplir le formulaire
et nous vous contacterons au plus vite

Contactez-nous
Réponse rapide garantie

champs obligatoires*