devpops.ch

L’IOT ou Internet des objets, désigne le processus de connexion d’objets physiques à Internet. 

L’IOT (pour Internet of Things), ou Internet des objets, désigne le processus de connexion d’objets physiques à Internet, des appareils du quotidien tels que : ampoules, dispositifs médicaux, appareils portables, appareils intelligents ou encore feux de circulation routière dans les villes intelligentes.

IOT ou Internet des objets, désigne le processus de connexion d'objets physiques à Internet, des appareils du quotidien , ville intelligente.

Image parjeferrb de Pixabay 

Montres connectées, babyphones, machines industrielles, téléviseurs, voitures, thermostats et réfrigérateurs, presque tous les objets peuvent aujourd’hui être connectés par internet.
Ces objets connectés intègrent des capteurs, des logiciels et d’autres technologies en vue de se connecter à d’autres terminaux et systèmes sur Internet et d’échanger des données avec eux. Produisant alors un grand nombre de données structurées pouvant être utilisées à des fins d’analyse et d’optimisation. De fait, c’est l’un des plus importants fournisseurs du Big data.

à lire aussi

BIG DATA : 
Ou mégadonnées désignent l’ensemble des données numériques produites par l’utilisation des nouvelles technologies à des fins personnelles ou professionnelles. Cela recoupe les données d’entreprise aussi bien que des données issues de capteurs, des contenus publiés sur le web , des transactions de commerce électronique, des échanges sur les réseaux sociaux, des données transmises par les objets connectés, des données géolocalisées, etc…

Comment fonctionne l'IoT ?

IOT ou Internet des objets, désigne le processus de connexion d'objets physiques à Internet, des appareils du quotidien , ville intelligente.

Image par methodshop de Pixabay 

L’Internet des objets fonctionne essentiellement grâce à des capteurs et/ou des objets connectés placés dans/sur des infrastructures physiques.

Ces capteurs sont capables d’émettre des données qui vont remonter à l’aide d’un réseau sans fil sur des plateformes IoT. Elles pourront être ainsi analysées et enrichies pour en tirer le meilleur profit.

Ces plateformes permettent aux  entreprises, aux usagers et autres, d’analyser les données et d’en tirer des conclusions pour pouvoir adapter des pratiques et comportements.

Vous l’aurez compris, l’IoT est entièrement dépendant des objets connectés car ils sont la source de l’émission des données, via la 5G , Internet ou d’autres technologies et d’en recevoir les résultats après traitement de celles-ci.

Les objets connectés interagissent avec leur environnement par le biais de capteurs : température, vitesse, humidité, vibration…

Dans l’IoT, quand on parle d’un objet, cela peut tout aussi bien être un véhicule, une machine industrielle, un appareil ménager ou encore une place de parking .

Pourquoi l'IoT devient si importante ?

L’IoT a pour ambition de faire dialoguer les objets entre eux et avec les individus.
Il promet d’être le moteur de grandes transformations dans la vie des individus en démocratisant de nouveaux usages et services dans le secteur de la mobilité.
Et pourtant, les experts de l’IoT estiment qu’a peine 1% de son potentiel est exploité aujourd’hui.
C’est d’ailleurs pour cela qu’il est comparé à l’Internet du futur.

L’IoT rend les objets intelligents grâce aux données. En effet, les données sont une véritable mine d’or pour l’IoT. Dans la mesure où elle est captée et transformée en donnée intelligente. L’analyse d’une donnée brute, de température, de vibration, d’humidité… a pour but de la rendre exploitable. 

IOT ou Internet des objets, désigne le processus de connexion d'objets physiques à Internet, des appareils du quotidien , ville intelligente.

Anonyme de pixi.org

Nous prévoyons qu'il y aura plus de 41 milliards d'appareils IoT d'ici 2027, contre environ 8 milliards en 2019. En intégrant tous nos appareils modernes à la connectivité Internet, le marché de l'IoT est en passe de croître pour atteindre plus de 2,4 milliards de dollars par an d'ici 2027.

Business Insider Intelligence The Internet of Things 2020

Smart Home

IOT

Image de rawpixel de freepik

Il ne faut pas confondre domotique, technique permettant d’automatiser certaines actions comme allumer la lumière ou le chauffage, mais où l’intervention humaine est nécessaire. Et smart home, ou maison intelligente.

Les nouvelles technologies telles que l’intelligence artificielle, la lecture des empreintes digitales et la reconnaissance vocale ou faciale, se mettent au service du confort des occupants de la maison.

Les appareils sont interconnectés et leur contrôle centralisé.

 Mais à la différence de la maison connectée, la smart home est programmée pour agir seule.

Les actions à mettre en place sont programmées selon des scénarios préalablement définis. Toutefois, pour que tous ces équipements puissent fonctionner de manière optimale, la smart home en tant que bâtiment doit être bien évidemment raccordée aux réseaux de communication, mais aussi pensée de manière à ce que les données puissent circuler au sein du bâtiment et dotée d’un système de protection des données.

Smart Cities

Plutôt que d’entamer une explication interminable tant le sujet mériterait un article à lui tout seul, je vous propose une vidéo de 3min30 vous expliquant le concept.

IOT

Image de Jack Moreh sur Stockvault

 

Ou encore, le site des Services Industriels de Genève, présentant leurs projets existants et futurs pour de Smart City et Smart Canton !

IoT en entreprise

IOT

Image par Gerd Altmann de Pixabay 

Les solutions IoT d’entreprise proposent d’améliorer les modèles commerciaux existants et de créer de nouvelles connexions avec les clients et partenaires.

Cependant, avant de les mettre en place il faut tenir compte du volume des données générées par les capteurs/appareils connectés qui peut devenir considérable (on parle souvent de Big Data). Son déploiement peut s’avérer fastidieux.

La sécurité est le deuxième paramètre à prendre en considération, car il peut rapidement devenir un enjeu critique lors de la création de systèmes IoT. Car il faut être capable de garantir l’intégrité des données générées ainsi que leur protection.

Malgré cela, les avantages que l’Internet des objets apporte aux entreprises compensent largement les efforts nécessaires à sa mise en œuvre et, à l’heure actuelle, des entreprises de quasiment tous les secteurs y ont déjà recours, avec succès.
L’IoT est aujourd’hui déjà présent dans plusieurs domaines d’activité bien différents, par exemple :

  • La logistique afin d’assurer la traçabilité des biens lors de la gestion des stocks ou des acheminements.
  • L’environnement lorsqu’il est question de surveiller la qualité de l’air, la température…
  • L’agriculture détermine les meilleures périodes d’irrigation, ou de prendre soin du bétail…
  • La santé et le bien-être avec le développement des montres et bracelets connectés.

Et bien plus encore…

Industrie 4.0

 l’IoT est le fondement de ce que l’on considère  comme la quatrième révolution industrielle, que l’on nomme également Industrie 4.0.

Petit rappel, pour les trois ères industrielles précédentes, la « révolution » a été déclenchée par l’arrivée de technologies révolutionnaires.

  • La première révolution industrielle, ce fut la machine à vapeur.
  • La deuxième, la production à la chaîne et la mécanisation.
  • Et la troisième, la puissance de calcul.

Aujourd’hui, la révolution à l’origine de l’Industrie 4.0, c’est la digitalisation industrielle et ce sont les systèmes cyber-physiques, dont l’IoT en est la base, et que l’a désigne par IIoT.

IIot (Industrial Internet of Objects)

Pour simplifier, l’Internet of Things industriel (IIoT) désigne l’application de la technologie IoT dans un cadre industriel, en particulier en ce qui concerne l’instrumentation et le contrôle des capteurs et des terminaux qui font appel à des technologies Cloud.

Depuis peu, les industries utilisent la communication de machine à machine (ou M2M) pour bénéficier des fonctionnalités d’automatisation et de contrôle sans fil.
Cependant, avec l’émergence du Cloud et des technologies associées (telles que les analytiques et le machine learning), les industries peuvent accéder à une nouvelle couche d’automatisation, à l’aide de laquelle ils peuvent générer de nouveaux revenus et créer de nouveaux « business models ». Deux exemples d’activités utilisant l’IIoT :

  • La fabrication: l’IIoT permet par exemple d’avoir de la visibilité sur le fonctionnement de l’usine. Les données fournies par les capteurs des machines sont analysées en temps réel et transférées aux systèmes de contrôle, ce qui améliore l’efficacité opérationnelle et métier.
  • L’énergie: utilise l’IIoT pour mieux surveiller les ressources sur le terrain. Les appareils IIoT sont ainsi capables de recueillir des données en temps réel sur les performances des réseaux électriques, le débit des pipelines ou les émissions, même lorsque les ressources sont distribuées sur de vastes zones géographiques.

ANALYTIQUE :
L’analytique, c’est l’analyse informatique systématique de données ou de statistiques. Il est utilisé pour la découverte, l’interprétation et la communication de modèles significatifs dans les données. Cela implique également l’application de modèles de données à une prise de décision efficace.

MACHINE LEARNING : 
Le machine learning, ou apprentissage automatique, est un procédé informatique qui est fréquemment utilisé dans la mise en place d’intelligence artificielle. Le Machine learning est un concept prenant de plus en plus de place dans l’informatique, mais ce terme est souvent méconnu du grand public.

IIot et automatisation

L’IIoT et l’automatisation sont étroitement liés. Les données recueillies par les appareils IIoT permettent de lancer des tâches automatiques (une maintenance prédictive, ou programmée par exemple) améliorant l’efficacité.
Dans le cas où ces appareils deviennent trop nombreux, il est tout à fait possible d’utiliser des outils d’automatisation pour mieux les gérer.

Dans une usine, une machine peut être programmée pour réagir en fonction des données reçues par ses capteurs, ou ceux d’une autre machine dans le cadre d’une chaîne de montage par exemple. Si des anomalies sont détectées, elle peut alerter automatiquement un opérateur pour qu’il intervienne.
Dans des cas comme celui-là, l’automatisation basée sur l’IIoT permet de réduire les temps d’arrêt et les coûts de maintenance.

L’automatisation peut également faciliter la gestion d’un grand nombre d’appareils IIoT répartis sur de vastes zones géographiques voire planétaires.
De la même manière qu’on peut gérer les serveurs et les appareils d’un réseau distant, les logiciels d’automatisation peuvent aussi être utilisés pour assurer le fonctionnement et la mise à jour des équipements IIoT.

Les années 2020 et 2021 ont douloureusement rappelé à de nombreuses entreprises à quel point elles ont besoin de résilience et de visibilité sur l’ensemble de leur réseau d’opérations. Les entreprises compétitives, celles qui prospèrent dans l’économie moderne, ne considèrent plus la transformation digitale comme un « petit plus ».
Les entreprises les plus performantes d’aujourd’hui adoptent les solutions numériques modernes, telles que l’IIoT, car ce sont des outils dont elles ont besoin pour réussir et se développer.

Lorsque on parle d'Internet des Objets, il ne s'agit pas simplement de mettre des puces RFID sur un bête objet afin que nous, les gens intelligents, sachions où se trouve ce bête objet. Il s'agit d'y intégrer de l'intelligence afin que les choses deviennent plus astucieuses et fassent plus que ce à quoi elles étaient destinées.

Nicolas Negroponte (professeur et chercheur au MIT)

Donc, l’IOT ou Internet des objets, désigne le processus de connexion d’objets physiques à Internet. 

Avons-nous répondu à vos attentes ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :