devpops.ch

L‘éducation numérique à l’école

Même si nos enfants sont nés avec un smartphone entre les mains, sont-ils suffisamment préparés au numérique? La pandémie a bouleversé et bouleverse encore des milliards d’être humain sur cette planète: la vie, la famille, la culture, le travail, l’éducation, etc.

Si le télétravail, n’est pas un franc succès en suisse (Conseil pour un espace de télétravail) Il est plus grave pour les élèves et apprenants

éducation numérique

Photo by Ivan Aleksic on Unsplash

Enseignement en numérique : le problème

La fermeture des écoles et le passage, au pied levé, à des cours en ligne aléatoires, montre que personne n’était préparé à ce cas de figure.

[...]Avec toutes les conséquences sur l’organisation et l’ambiance familiale, en plus des questions lancinantes sur la continuité pédagogique et le passage, à l’arrache, au numérique. Sous-équipement technique, multiplication des plateformes, immense hétérogénéité des prises en charge d’une enseignante à un autre: un an plus tard, la planète éducation est encore en plein débriefing pour comprendre ce qui n’a pas marché et ce qu’il aurait fallu faire, une question pas innocente du tout alors que l’ombre des nouveaux variants du coronavirus menace toujours.[...]

Catherine Frammery

En Suisse, la pandémie repose la question de la place du numérique à l’école (le Temps du 11 mars 2021) . Elle poursuit avec cet article la grave problématique d’un enseignement à deux vitesses. Elle met l’accent sur l’inégalité des enseignants autant que des élèves devant la digitalisation de l’éducation. 

L’enseignement en ligne aggrave les inégalités (le Temps du 19 janvier 2021)

C’est une statistique qui fait mal, en ces temps de crise sanitaire qui ferme les campus au profit du télé-enseignement: les cours en ligne améliorent de 2,5% les résultats des examens des meilleurs étudiants, mais péjorent de 2% ceux qui sont moins brillants. Autrement dit, l’enseignement à distance renforce les inégalités.”

Éducation pour toutes et tous : pourquoi c’est si difficile ?

éducation numérique

Photo by Tim Mossholder on Unsplash

Heidi.news et le FIFDH se sont lancés dans une grande enquête, qui a commencé par un débat public en ligne, sur le dysfonctionnement de l’éducation en ligne. Or les spécialistes soulignent que ces inégalités existaient avant, et perdurent au-delà de la pandémie. Même dans un pays aussi riche que la Suisse, l’accès à la même éducation pour toutes et tous n’est donc pas garanti. Faut-il repenser l’école ?

Et ailleurs, en Europe, dans le reste du monde, qu’est-ce qui fonctionne – ou pas?

Résultat de leur recherche en 2022
(vidéo 1h45)

Où en est-on de l’apprentissage numérique?

Objectif 2023

Suite à l’adoption par la CIIP(Conférence Intercantonale de l’Instruction Publique), le 22 novembre 2018, d’un Plan d’action en faveur de l’Éducation numérique, celle-ci constitue l’un des axes transversaux et prioritaires de ces prochaines années. La préoccupation et le rôle essentiel de la CIIP portent sur le soutien à la généralisation de l’éducation numérique. La finalité essentielle du plan d’action étant qu’aucun élève n’atteigne le secondaire II sans avoir bénéficié d’une formation intégrant à la fois la science informatique, l’usage des outils numériques et l’éducation aux médias. Elle se traduira en particulier par une révision du PER et l’élaboration de ressources visant à soutenir ce nouvel enseignement.

Communiqué de presse

 Objectifs principaux d’ici 2023:

  • Assurer la concertation et une veille technologique et pédagogique dans la mise en œuvre du Plan d’action numérique de la CIIP.
  • Renforcer les partenariats entre les médias et associations ou institutions traitant des médias, de l’image et du cinéma et les milieux de l’enseignement dans le cadre de l’éducation aux médias.
  • Initier et renforcer les collaborations avec les Hautes écoles.

Médias, images et technologies de l’information et de la communication

L’éducation aux médias (et par les médias) vise à rendre les élèves plus habiles, plus conscients et plus critiques dans leur consommation d’information – et plus responsables dans leur pratique des moyens de communication modernes. Elle devrait notamment leur apporter les outils nécessaires pour comparer le réel et ses représentations médiatiques.

Une convention de collaboration a été adoptée le 17 juin 2010 entre la CIIP et la Radio Télévision Suisse romande.

Le patrimoine des émissions à portée pédagogique doit être mis en valeur; il faut surtout faciliter et accompagner la tâche des enseignants qui travaillent avec les productions médiatiques contemporaines, ceci en phase avec l’arrivée dans les classes des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC). Le site rts.decouverte.ch propose une foule de séquences destinées aux enfants et jeunes et la plateforme PER-MER a sélectionné nombre d’émissions produites par la RTS. 

Technologies de l’information et de la communication (TIC)

Des ressources numériques et/ou en ligne (accessibles par internet) sont de plus en plus fréquemment fournies aux enseignants et aux élèves.

En place depuis 3 ans

Sachant que Lausanne est la capitale Suisse du développement digital le canton de Vaud est sur le projet Éducation numérique à l’école depuis 2018 déjà :

Depuis trois ans, les cantons se mobilisent pour introduire une éducation de tous les élèves au numérique et développer leur formation à la science informatique, à l’usage des outils numériques et à la citoyenneté numérique. Ceci afin de préparer les jeunes d’aujourd’hui, qui seront les citoyens de demain, à la numérisation croissante de la société qui impacte toutes les activités humaines. Dans le canton de Vaud, le DFJC a franchi ces derniers mois quelques étapes importantes qui vont permettre le déploiement de l’éducation numérique dans un climat favorable.

Site officiel Etat de vaud

Fin 2019, le Grand Conseil a accordé à une large majorité sa confiance au projet d’éducation numérique que le Conseil d’Etat lui soumettait.

Il a validé un crédit d’investissement de 30 millions sur trois ans pour la première phase. Le projet soumis s’appuyait notamment sur le succès et l’expérience acquis dans le cadre des 12 établissements pilotes de l’enseignement obligatoire au cycle 1.

Deux tiers du budget alloué servent à la formation des enseignant·e·s et à la création des moyens d’enseignement nécessaires à l’éducation numérique. Le reste est réparti entre les équipements utiles à la première phase de déploiement de l’éducation numérique ainsi qu’à la mise à niveau des infrastructures nécessaires. Dans des proportions variables, ce premier financement couvre les enseignements obligatoires, postobligatoires et spécialisés. L’enseignement supérieur est aussi fortement sollicité dans la formation des enseignant·e·s, la création des moyens d’enseignement et la recherche appliquée qui découle directement de l’avance du projet.

Ce forfait, présente les avantages principaux suivants :
  • Il doit permettre à chaque enseignant·e et à chaque élève de bénéficier des mêmes équipements numériques dans tout le canton ;
  • Il est réalisable dans le cadre du budget de fonctionnement de l’Etat et c’est un effort conjoint partagé entre le Canton et les communes. Effort qui permet à ce titre une réduction importante des coûts pour les communes estimée à quelque 40 millions ;
  • Il permet davantage de centralisation dans les choix et la gestion du matériel. À terme, la complexité technique et technologique du parc de l’informatique pédagogique sera ainsi réduite, tout en tenant compte des aspects de durabilité. Cela permettra aussi de réaliser des économies d’échelle en regroupant les commandes et en négociant des prix de gros ;
  • Il assure une mise en place progressive des équipements, coordonnée avec le déploiement de l’éducation numérique.
Lire l'article

Et en Europe?

Deux rapport Eurydice se penchent sur le sujet :

Ce rapport Eurydice met en lumière deux perspectives différentes mais complémentaires de l’éducation numérique: d’une part, le développement de compétences numériques utiles aux apprenants et aux enseignants et, d’autre part, l’utilisation pédagogique des technologies numériques pour soutenir, améliorer et transformer l’apprentissage et l’enseignement. Le rapport couvre différents domaines de l’éducation numérique, en commençant par un aperçu des programmes scolaires et des résultats d’apprentissage liés à la compétence numérique. Le développement des compétences spécifiques aux enseignants pendant la formation initiale et tout au long de leur carrière est abordé, ainsi que l’évaluation des compétences numériques des élèves et l’utilisation des technologies numériques pour l’évaluation. Enfin, le rapport donne un aperçu des stratégies et politiques nationales actuelles en matière d’éducation numérique à l’école. Les annexes contiennent des informations spécifiques par pays sur les programmes scolaires, les cadres de compétences des enseignants, les stratégies de haut niveau et les agences qui soutiennent l’éducation numérique à l’école. Le rapport couvre l’éducation numérique en Europe, aux niveaux primaire et secondaire général pour l’année scolaire 2018/2019 dans les 28 États membres de l’UE, ainsi qu’en Albanie, Bosnie-Herzégovine, Suisse, Islande, Liechtenstein, Monténégro, Macédoine du Nord, Norvège, Serbie et Turquie; soit 43 systèmes éducatifs au total.

télécharger la brochure
télécharger la brochure

Le présent résumé présente un aperçu complet des principales conclusions du rapport Eurydice intitulé «L’éducation numérique à l’école en Europe». Il précise tout d’abord pourquoi l’éducation numérique est importante, ce que nous entendons par «éducation numérique» et comment celle-ci s’inscrit dans le contexte politique européen. Ensuite, il récapitule les principales conclusions du rapport, en présentant les politiques et réglementations majeures qui émanent des autorités supérieures chargées de l’éducation dans toute l’Europe et se rapportent aux quatre domaines étudiés: le développement de la compétence numérique à travers les programmes scolaires, les compétences numériques spécifiques aux enseignants, l’évaluation des compétences numériques des élèves et l’utilisation des technologies dans le cadre des évaluations et des examens et, enfin, les approches stratégiques en matière d’éducation numérique en Europe, une attention particulière étant portée aux politiques de soutien aux établissements scolaires.

Conclusion

L’informatique est dans notre environnement depuis la fin du siècle dernier, est-il concevable d’avoir un tel retard, sachant que la révolution numérique est annoncée depuis plusieurs années avec l’Intelligence Artificielle et la robotisation des industries? Le monde du numérique est très vaste, il englobe et touche tous les métiers, que va-t-on enseigner aux élèves ? Les affinités avec la logique informatique n’est pas innée, comment intégrer dans notre future société ceux et celles qui n’ont pas eu le “déclic”? L’éducation déjà très spécialisée aujourd’hui l’est encore plus avec l’informatique comment proposer une reconversion professionnelle, ou simplement une évolution de carrière?

Encore en débat et en questionnement ce vieil outil en perpétuel évolution qu’est l’informatique reste encore aujourd’hui une énigme !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :